CHAMPIONNATS DU MONDE Triplettes 2016

SAMEDI 10 DECEMBRE 2016: DERNIERES NOUVELLES

 CHAMPIONNATS  DU MONDE DE PETANQUE 2016 A MADAGASCAR
RESULTATS CE DIMANCHE 4 DECEMBRE
                       TIR DE PRECISION                     
Les quarts de finale :
1=FRANCE(Bruno Le Boursicaud) bat BELGIQUE(Logan Baton)
2=COTE D'IVOIRE (Zohou Dominique) est battue par ITALIE (Diego Rizzi)
3=POLOGNE(Lipczynski) est battue par CAMBODGE ((Sok Chan Mean)
4=ILE MAURICE(Khodabaccus Parvez)est battue par  THAILANDE(Sangkaew)
Demi-finales:France bat Italie et Cambodge bat Thaïlande
La finale est remportée le cambodgien Sok Chan Mean face à Bruno qui a tout de même réalisé un superbe parcours!Il est vice-champion du monde!
                         TRIPLETTES
Quarts de finale:Belgique bat Congo et Bénin bat Italie
Madagascar bat Danemark et France bat Cambodge
demi-finales:Madagascar bat Belgique et Bénin bat France..La finale africaine sera remportée par Madagascar (2è titre mondial) face à une remarquable équipe béninoise(elle a battu l'Espagne,la Thaïlande,l'Italie ..et la France)...
=======================================================


A l'issue d'un championnat du monde parfaitement organisé, Madagascar a conquis le titre mondial pour la deuxième fois de son histoire. A revoir sur l'Equipe, vendredi 23 décembre...


Madagascar touche à son rêve

 

Pour un pays où la pétanque est élevée au rang de sport-roi, un pays où les gamins apprennent le jeu avec des pierres en rêvant, un jour, de jouer avec de vraies boules en métal, un pays où les joueurs de niveau international se comptent par dizaines, l'attente était gigantesque. Depuis l'annonce de la tenue des Championnats du monde 2016 à Tananarive

, c'est tout un peuple qui s'était pris à espérer, après dix-sept longues années d'attente, le retour du titre mondial dans la Grande Ile. Des mois d'organisation, des semaines de préparation sportive ont finalement donné leur fruit, en fin d'après-midi, au centre du magnifique Palais des sports de Mahamasina. La sélection malgache, emmenée par un Andrianiaina des grands jours, est venu à bout d'une équipe du Bénin qui avait, par sa classe et sa solidité, enchanté le championnat durant trois jours.

 

Portés par un public parfois un peu limite dans ses interventions, mais animé par une passion incontestable pour le beau jeu, les joueurs malgaches ont déployé toute la gamme des coups de la pétanque, sur un terrain qui avait eu raison de la majorité de l'élite mondiale. Un Tita parfait et complet et un Hery qui démontrait toute l'étendue de son talent finissaient, à l'issue d'une partie qui avait démarré sur les chapeaux de roue, par avoir raison d'une sélection béninoise que les amateurs de pétanque ne sont pas prêt d'oublier.

Le Palais des sports pouvait se mettre à danser, Jean-Luc Razafindrabe et le comité d'organisation pouvaient respirer : aujourd'hui, à Tananarive, c'est la pétanque qui a gagné.

 

La finale

Madagascar bat Bénin 13-5

 

Le match commence très fort, avec deux gros points de Tita sanctionnés par deux carreaux de Bio. Mais Botre ne suit pas. Gros départ de Nanou également qui fait carreau sur deux boules collées et frappe. 2-0 pour Madagascar, qui concède deux points, malgré un nouveau carreau de Nanou, sur un contre au bouchon de Héry. A la mène suivante, Hery sauve Tita, qui s'était égaré deux fois, en embouchonnant. La mène, qui se poursuit en fond de cadre, vient à l'avantage des Malgaches, mais Nanou, long, tamponne le but et annule. Gros niveau de jeu à la quatrième mène après une entame moyenne des deux côtés, jusqu'à l'avant-dernière boule où Bio crochète et frappe la sienne, ouvrant une mène de 3 à ses adversaires. L'arbitre Patrick Grignon menace d'interrompre la partie si des spectateurs manifestent encore pendant les tirs. Les Béninois recollent à 5-4, mais Madagascar réalise trois points après un tir à la sautée de grande classe signé Nanou. 8-4.

 

 

Hery, passé pointeur à la mène précédente, continue à peser sur la partie et les Béninois craquent : Bio ne frappe qu'une fois, Latedjon et Botre s'égarent, Madagascar a quatre boules et le point par terre ! Tita met les deux siens, Nanou ajoute sous les vivats et se retrouve avec une boule de gagne au milieu d'une Palais des sports en ébullition. Elle est peut-être trop lourde, il n'ajoute pas. 12-4.

Le Bénin fait rentrer Patrick Tsimba, Ronald Botre passe au point : bonne pioche, le Bénin repart. 12-5. On joue court, l'entame de Botre donne l'avantage à son équipe, mais Bio manque sa deuxième. Ca se joue encore, mais Tsimba manque double. Botre se perd, les Malgaches exultent : ils sont champions du monde !

 

52884.png
Pétanque-Mondial – Deuxième sacre malgache après dix-sept ans
Petanque

05.12.2016 | 8:36 Actualités, alaune, Sport2

La médaille d’or du championnat du monde en triplette hommes en battant le Bénin, Madagascar remporte la finale entre pays africains. C’est le deuxième sacre après celui de 1999 à la Réunion. 

Le palais était « full » ou pres­que hier. C’était une victoire fantastique à domicile de l’équipe malgache constituée par Christian Andrianiaina « Nanou », Herilanto Razafi­mahatratra, Tita Razakarisoa et Lova Rakotondrazafy au 47e cham­pionnat du monde de pétan­que triplette hommes.
C’est le deuxième titre mondial en triplette hommes pour Madagascar après celui en 1999 à la Réunion. La finale était une affaire africaine, Madagascar contre Bénin, et la rencontre a duré plus d’une heure et trente minutes. La formation béninoise est composée de Bio Marcel Terrazini, Tsimba Régis Massamoire, Botre Ronald Dounia et Latedjou Ligali Alain.
Madagascar a toujours mené durant toute la partie, 2-0 dès la première mène, puis 5-2 après la troisième mène. Nanou et consorts ont creusé l’écart en menant 8-4 après la sixième mène. La formation malgache aurait pu mater le match avec cinq boules en main en septième mène mais Nanou a raté la dernière. Le Bénin a réduit le score en marquant un seul point, avant que les Malga­ches bouclent la finale en neuvième mène avec un score de 13 à 5.
« La pétanque africaine évolue beaucoup ces derniers temps. Les Européens et les Asiatiques préfèrent jouer sur un terrain plutôt sableux. Notre terrain ne leur permet pas de faire du spectacle en tir (…) En demi-finale, j’ai dévoilé aux joueurs le style de jeu belge car j’ai déjà affronté ces Belges quand j’étais joueur et ça a remonté un peu le moral de nos joueurs » a confié Dolys Randriama­rohaja après la finale.
« Nous avons bien joué mais le public nous a trop perturbés » s’est plaint Bio Marcel Terrazini, tireur béninois.
C’est le tout premier podium pour le Bénin. Quant au parcours des deux finalistes, Madagascar a écarté la Belgique en demi-finale sur un score de 13 à 9. Ce grand pays de la discipline a déjà ravi deux titres mondiaux en 1981 et en 2000.
En quart, le pays hôte a battu le Danemark par 13 à 6, après avoir éliminé en huitième les Luxembourgeois par 13 à 2. Madagascar a, tout de même, traversé une zone de turbulence lors de son premier match samedi, battu par l’Espagne 7 à 13. Les deux pays se sont retrouvés en barrage quelques heures plus tard, et le pays hôte a pris sa revanche en l’écrasant par 13 à 1, pour un ticket de qualification en phase finale.

Nanou, Tita et Hery, le trio infernal de l’équipe malgache.

Nanou, Tita et Hery, le trio infernal de l’équipe malgache.

Impressionnant
Le Benin a, pour sa part, effectué un parcours incroyable, en éliminant un par un, la Thaïlande par 13 à 2 en huitième, puis l’Italie par 13 à 9 en quart. Un des matches choc d’hier était la demie où les Béninois ont fait tomber la plus grande équipe mondiale de la discipline avec vingt-sept titres. La bande à Dylan Rocher s’est inclinée face aux Béninois sur un score de 8 à 13.
En match de groupe, ces derniers ont terminé premiers de la poule H en battant de justesse l’Espagne par 13 à 12. La France comme la Belgique, s’est contentée de compléter le podium. « Tout s’est bien passé malgré quelques manques de coordination entre différentes commissions d’organisation. Mais en général, la compétition et la finale étaient impeccables, avec un public magnifique. Mada­gascar est un pays du sport, un grand pays de la pétanque qui vient de prouver sa capacité d’organiser un tel événement », a reconnu Claude Azema, président de la fédération internationale de pétanque et jeu provençal. Trois pays à savoir le Bénin, l’Italie et le Canada ont postulé pour abriter la 48e et prochaine édition dans deux ans.

Serge Rasanda

création de site internet avec : www.quomodo.com