HUMOUR

petanque1.jpg
03.jpg
06.jpg
09.jpg
13.jpg
I00000547.jpg

Qui est Fanny ? moi je sais !


 

Fanny est une "légende" dans le sud de la France, quand on perd 13 à 0 à la pétanque (sport très pratiqué dans cette région, en plus de la pêche, et du Pastis...), on est "Fanny". Et comme "punition", le perdant, pour récompenser sa défaite, doit embrasser le cul de Fanny. Dans tous les bistrots du midi, il y a un tableau représentant une femme (Fanny), ayant des boules de pétanque à la main, et relevant sa jupe, pour montrer son cul... et sur certains, il y a écrit : "Pour avoir joueur maladroit manqué de touche, tu devras au cul meilleur endroit, poser ta bouche".

Quelques une des innombrables images représentant Fanny
(Ces images ont été prises sur le net, si l'une d'elle vous appartient et que vous souhaitez ne plus la voir sur cette page merci de me l'écrire).


   UN  PEU D'HUMOUR :UNE  HISTOIRE  VRAIE ?

Sur le terrain ,un soir d'hiver ,quelle a été ma surprise quand "Toutoune" m'a fait toucher ses boules de pétanque !

Croyez- moi si vous le voulez ,malgré le froid tenace , Toutoune avait ses boules de pétanque chaudes...surtout qu'il venait d'arriver sur le terrain...

Il y avait là un secret...mais après avoir observé sa mobylette, j'ai tout de suite compris.

Toutoune avait inventé pour la première fois (de mémoire de bouliste)un système révolutionnaire pour chauffer les boules de pétanque ...

Mais comme disait Napoléon à ses officiers ,"un dessin vaut mieux qu'un long discours !"

LA BLAGUE DU MOIS EST AU BAS DE LA PAGE


PATRICK SEBASTIEN

BLAGUE DE MARS
Douze prêtres étaient sur le point d'être ordonnés.
> > > > > Leur ultime épreuve était de s'aligner entièrement nus dans le 
> > > > > jardin du couvent tandis qu'une belle fille très sexy, pourvue d'une
> > > > > poitrine ravageuse, danserait complètement dévêtue devant chacun 
> > > > > d'eux.
> > > > > Chaque futur prêtre avait une clochette fixée à son pénis et il était
> > > > > prévu que... quiconque ferait tinter sa clochette pendant qu'elle 
> > > > > dansait ne serait pas ordonné parce qu'il n'avait pas atteint un état de 
> > > > > pureté
     spirituelle.
> > > > > La fille commença à danser devant le premier candidat.
> > > > > Aucune réaction. Elle procéda ainsi le long de la rangée des candidats
> > > > > prêtres avec la même absence totale de réaction de tous jusqu'au 
> > > > > dernier
  : Carlos
> > > > > Pauvre Carlos, alors que la fille s'avançait vers lui en dansant, sa
> > > > > cloche sonna si fort qu'elle s'envola dans le jardin et atterrit loin
> > > > > devant lui.
> > > > > Confus et honteux, Carlos s'avança rapidement vers la clochette et 
> > > > > se baissa pour la récupérer.
> > > > > C'est à ce moment que toutes les autres clochettes se mirent à
> > > > > carillonner...
 

 

 

 

> > 
> > 
> > 
 >  L'institutrice présente à la classe un nouvel élève "Suzuki".
> > > > Le cours commence.
> > > > L'institutrice :
> > > > - Bon, voyons qui maîtrise l'histoire de la culture franco-américaine.
> > > > Qui a dit : DONNEZ MOI LA LIBERTÉ OU LA MORT ?
> > > > Pas un murmure dans la salle.
> > > > Suzuki lève la main :
> > > > - Patrick Henry, 1775, à Philadelphie.
> > > > L'institutrice :
> > > > - Très bien Suzuki! Et qui a dit : L' ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER ?
> > > > Suzuki lève la main - Abraham Lincoln, 1863 Washington.
> > > > L'institutrice :
> > > > - Excellent, Suzuki! Maintenant, qui à dit : JE VOUS AI COMPRIS?
> > > > Suzuki lève la main et di :
> > > > - Charles DE GAULLE !
> > > > L'institutrice regarde les élèves et dit :
> > > > - Honte à vous ! Suzuki est Japonais et il connaît l'histoire française et américaine mieux que vous !
> > > > On entend alors une petite voix au fond de la classe :
> > > > -Allez tous vous faire foutre, connards de Japonais !
> > > > - Qui a dit ça s'insurge l'institutrice.
> > > > Suzuki lève la main et sans attendre dit :
> > > > - Général Mac Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee lacocc , 1982 lors de l'assemblée générale de Général Motors..
> > > > Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret :
> > > > - Y'm'fait vomir...
> > > > L'institutrice hurle :
> > > > - Qui a dit ça ?
> > > > Et Suzuki répond :
> > > > - Georges Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un dîner officiel à Tokyo 1991.
> > > > Un des élèves se lève alors et crie :
> > > > - Pomp'moi l'gland !!!
> > > > Et Suzuki sans sourciller :
> > > > - Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche à Washington..
> > > > Un autre élève lui hurle alors :
> > > > - Suzuki, espèce de merde !
> > > > Et Suzuki :
> > > > - Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique du Sud en 2002..
> > > > La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît :
> > > > - Merde, je n'ai encore jamais vu un bordel pareil!
> > > > Et Suzuki :
> > > > - Roseline Bachelot lors du mondial 2010 en Afrique du Sud en parlant de l'équipe de France .

> >
ce site a été créé sur www.quomodo.com